dimanche 31 mars 2013

Pour Paques, bons chocolats de marque à l'huile de palme !

On sait la pudeur de nos fabricants d'aliments : quand on lit "graisses végétales", il s'agit de graisses de palme dangereusement saturées mais tellement économiques. Idem pour les "huiles végétales"...
Choisir un "maître chocolatier" pour un chocolat de qualité va-t-il nous permettre d'échapper à ces économies de bouts de chandelles?
Hélas, non! Comme à Noël, il est plus important de faire de la pub télé que de choisir des produits de qualité pour des marques internationalement connues.
Alors, on revient à la tablette de chocolat?












Alain C. Lacour





2 commentaires:

Bernard a dit…

L'huile de palme dangereusement saturée? Quand ce n'est pas l'huile de palme dans le chocolat, on met du beurre de cacao, qui contient 10 à 15% plus d'acides gras saturés que la palme. Le chocolat lui-même, en contient autant que l'huile de palme (soit un peu moins de 50%). http://sante.lefigaro.fr/actualite/2012/11/26/19485-faire-lhuile-palme-poison-nest-pas-justifie

Alain Lacour 1959 a dit…

Ouf pour nous tous alors, l'huile de palme ne sera pas taxée finalement mais ça n'a sans doute rien à voir avec le lobbying de nos nourrisseurs. Quant à l'huile de palme qui remplace le beurre de cacao, sans doute que c'est parce qu'elle est, selon vous, moins saturée que ce même beurre! Ben voyons! Alors que tout le monde croyait que c'était pour son coût bas alors que Ferrero, lindt and co ne pensait qu'à notre santé! On est vraiment au pays de candy...