mercredi 16 avril 2014

Un radio réveil bien fait, économique à l'achat et à l'utilisation, le CR120.


Les radio-réveils sur piles sont imbattables quant à la consommation électrique à condition d'utiliser des piles rechargeables.
En revanche, si on désire un affichage permanent, lisible de jour comme de nuit, il faut en passer par l'alimentation secteur et donc une consommation permanente.
Souvent compris entre 5w et 10w de consommation, les radio-réveils basiques dépensent annuellement  autant d'euros de consommation annuelle au tarif moyen d'électricité de janvier 2014 (un hasard des tarifs du moment).
Ainsi un appareil affiché 5w à côté du voltage 220/250v dépense actuellement autour de 5euros/an d’électricité.

En radio-réveils à affichage éclairé permanent, les modèles les moins chers sont généralement les plus gourmands et il faut investir dans un philips autour de 20 euros, par exemple, pour trouver des consommations annoncées autour de 3watts. Les premiers prix annoncent généralement 7watts.
Si l'on rajoute l'option affichage au plafond, les consommations s'envolent, même si les constructeurs rusent en rendant cet affichage sur commande ce qui déçoit l'utilisateur obligé de touche le réveil pour avoir l'affichage...

A 10 euros, le CR120 vendu sous les marques New One ( 1 euro plus cher chez Leclerc Sens, pas très compétitif en situation de faible concurrence) est une assez bonne trouvaille pour ses 4 watts de consommation annoncée.

J'ai aimé :

  • Le tuner PLL (numérique) qui évite les errements des recherches manuelles et surtout mémorise 20 stations,en recherche manuelle ou à partir de celle de "départ" que l'on peut choisir. 
  • La réception et la sélectivité du tuner excellent pour un modèle basique : facile à remarquer en pleine campagne où il a détecté des stations qui échappent même au tuner de la chaine stéréo ou de l'autoradio.
  • La recherche avant et arrière des emetteurs.
  • L'affichage 24h lisible et la luminosité réglable : moyen, faible, et même éteint (dimmer).
  • 2 heures d'alarmes mémorisables avec leur niveau sonore programmé.
  • La sauvegarde de l'heure en cas de coupure de courant qui utilise 2 piles courantes AAA au lieu de l'habituelle pile 9volts chère et moins facile à trouver.
  • La faible profondeur qui facilite la cohabitation avec lampe, livre ou autre téléphone installés sur le chevet.
  • L'absence d'interrupteurs et de réglages rotatifs qui vieillissent mal : uniquement des poussoirs sur le dessus de l'appareil.
  • Le design strict basique et anonyme.
  • La qualité d'écoute supportable, pas trop criarde, grâce à la forme de l'appareil, malgré un haut-parleur de faible taille dirigé vers l'arrière.
  • Les différentes couleurs existantes suivant le lieu d'achat.
  • La disponibilité en magasin et pas seulement sur internet.
Je regrette :
Notice du CR120    2014 DDC
  • l'absence de sortie casque qui permettrait le choix d'une autre écoute : casque, hauts parleurs...
  • la façade brillante au soleil
  • le choix des stations enregistrées en ordre croissant seulement.
  • la documentation qui annonce 12 mois dce garantie alors que la garantie légale en France est de 2 ans.
AL1



sources :
  • http://culturesciencesphysique.ens-lyon.fr/ressource/appareil_electrique_en_veille.xml 
  • http://www.voilelec.com/notes/consos.php
  • http://defonceduconsommateur.blogspot.fr/2014/02/la-garantie-legale-en-france-cest-2-ans.html

  • Comparatif des tarifs 2014/01 électricité

2 commentaires:

Mathieu a dit…

Ce test m'a poussé à essayer ce modèle : j'en suis très content.
Seul défaut par rapport à mon ancien modèle : les 2 points séparant les minutes et heures clignotent toutes les secondes, ce qui génère du "bruit" visuel inutile. Résolu avec un bout de scotch élec.

Alain C. Lacour a dit…

Merci Mathieu.
Par le passé, la pile de sauvegarde qu'on installait se vidait en quelques heures si on debranchait le radio réveil. Ce radio réveil a été débranché par un proche il y a 3 semaine es mon absence : en le rebranchant au retour de vacances, il était à l'heure ! Amusant...